3 exemples de stratégies digitales réussies en assurance

Assurance - Digital

Recevoir la newsletter

Dans un monde de plus en plus digitalisé, mettre en place une stratégie digitale dans le secteur de l’assurance en accord avec son temps n’est plus une option. Alors que le secteur bancaire a amorcé depuis longtemps déjà sa mue vers le numérique, on peine encore à voir émerger des solutions d’assurance innovantes. Mais si le changement de paradigme a du mal à s’intégrer aux compagnies d’assurance, il est néanmoins porteur d’innombrables opportunités. Les réseaux sociaux et ce qu’ils permettent en termes de relation client ne sont que la partie émergée de l’iceberg. Les objets connectés et le Big Data en sont les promesses encore enfouies.

 

En 2018, il n’est pas étonnant de souscrire à un produit bancaire de façon totalement dématérialisée. S’imagine-t-on pour autant en faire de même avec un contrat d’assurance ? L’idée doit encore faire son chemin.

Si nous prenons le secteur de la banque comme référence, c’est qu’avec celui de l’assurance, ils constituent le socle commun de la finance dans la vie de tous les jours. Mais ce qui peut s’appliquer à l’un n’est pas forcément réplicable sur le second. Ainsi, l’assurance doit encore trouver son modèle, et s’adapter à sa manière à la transformation digitale.

 

Les enjeux de la stratégie digitale en assurance

Dans une étude sur la maturité digitale des assurances et mutuelles publiée par l’Argus de l’assurance, Christophe Eberlé — président d’Optimind — pointe un paradoxe intéressant : « Le secteur est en retard par rapport à ce qui pourrait être fait, car il n’y a pas plus digital que le produit d’assurance : il est dématérialisé, souvent non-consommé et constitué par 100 % de données ! ».

Alors pourquoi un secteur qui se veut, par essence, si peu palpable, a-t-il tant de mal à franchir le cap de la mise en place d’une stratégie digitale pérenne ? Le retard de l’assurance par rapport à la banque serait culturel. Les habitudes ont la dent dure, et a fortiori dans le secteur de l’assurance, selon l’Argus.

Parce que mettre en place une stratégie digitale en assurance, ce n’est pas se contenter de créer un compte sur les réseaux sociaux, et refondre son site Internet. C’est un package de mesures qui sont prises pour repenser intégralement l’organisation même du travail. Tous les métiers de l’assurance sont concernés par les perturbations du digital, et tous peuvent en tirer des bénéfices : gain de temps, gain de productivité, optimisation de la relation client.

La transformation digitale, c’est se conformer aux règles d’un jeu qui s’est bâti au fil du temps ; et s’y refuser c’est — fatalement — rester sur la touche. Fort heureusement, attraper le train en marche est encore possible. Dans le secteur de l’assurance, il circule suffisamment lentement, et il reste même des places en première classe !

En réalité, c’est surtout de nouveaux réflexes dont vous avez besoin pour maîtriser votre virage vers le numérique. Abandonnez l’idée — anachronique — de vouloir tout gérer par vous-même. Externalisez ! Nul n’est expert en toute chose. Des sociétés spécialisées en intelligence marketing telles que Profieo proposent des solutions adéquates pour vous aider à digitaliser votre entreprise.

 

success-stories-digitales-banque-assurance-eBook

 

3 mesures qui font une stratégie digitale réussie

Ne soyons pas de mauvaise foi : certaines compagnies d’assurance sont très bien implantées dans le digital. Les start-up le sont généralement par essence, et sont souvent championnes de la relation client ! Pensez à vous en inspirer pour établir votre propre stratégie digitale d’assurance. Profideo offre à ce propos une solution de veille marketing, vous proposant de précieuses informations sur les produits concurrents et innovants de votre secteur.

La première pierre à l’édifice d’une transformation digitale réussie, c’est l’accessibilité en ligne de vos produits. Vos contrats d’assurance doivent être explicités de façon très claire et compréhensible par vos prospects, directement depuis votre site Internet. De même, vos clients doivent être à même de pouvoir gérer une partie de leurs déclarations eux-mêmes. À ce jour, seuls 33 % des assureurs permettent d’effectuer une pré-déclaration de sinistre en ligne.

Il en va de même pour la souscription aux contrats d’assurance. Aujourd’hui, l’e-commerce dans l’assurance ne représente que 5 % des ventes de produits d’assurance ! Un chiffre symptomatique de l’attachement du secteur à de vieilles pratiques qui ont la peau dure. Séduire une cible plus jeune, c’est s’adapter à ce à quoi ils sont habitués. Le dématérialisé est devenu une norme qu’il convient de respecter si l’on souhaite rajeunir sa clientèle. Ici encore, l’accès à de l’information pertinente — comme peuvent vous en offrir les études Profideo — est la clé pour répondre de manière appropriée aux attentes des clients.

Enfin, pour aborder une facette plus opaque et moins évidente : aujourd’hui, automatiser certaines tâches (comme les relances) et mettre en place un logiciel CRM performant n’est plus une fantaisie si vous désirez gagner en efficacité dans vos process. Le raccourci peut paraître facile : mais il semble complexe de vendre des produits d’assurance simples, si votre cuisine interne est un imbroglio sans nom. Faire appel à un cabinet de conseil pour vous accompagner dans la redéfinition et l’automatisation de la partie opérationnelle fait partie intégrante de votre transformation digitale.

 

Comment réussir votre stratégie marketing digital en 2018 ?

Nous l’avons vu, réussir sa stratégie digitale dans l’assurance engage une quantité d’actions, à destination de la clientèle évidemment, mais également en interne. Inconcevable, en 2018, de se lancer dans la transformation digitale en ne prenant en compte que la partie visible de votre société d’assurance. Ce sont l’ensemble des process, et probablement l’intégralité de votre marketing opérationnel qui ont besoin d’un coup de neuf.

Le métier d’assureur doit se recentrer sur ce qui importe vraiment : l’expérience client. Mais comment fournir cette expérience positive, si les produits que vous proposez ne correspondent pas aux modes de vie de vos prospects ? Mettre en place dès aujourd’hui une veille marketing est indispensable, non seulement pour comprendre les besoins, mais aussi pour s’adapter à l’agressivité des start-up de l’insurtech qui ont la préférence des jeunes audiences.

 

eBook-success-stories-digitales-banque-assurance

 

Opérer sa transformation digitale ne doit pas se faire bille en tête. Se limiter aux aspects visibles de la démarche serait repousser une problématique plus profonde que fait émerger le numérique : la redéfinition complète des process internes. Parce que cette tâche requiert des connaissances en intelligence marketing qui dépassent parfois le métier d’assureur, des cabinets spécialisés dans le conseil, comme Profideo, mettent leurs compétences à votre disposition afin d’accompagner en douceur votre transition.

Articles récents

3 exemples de stratégies digitales réussies en assurance

Dans un monde de plus en plus digitalisé, mettre en place une stratégie digitale dans le secteur de l’assurance en accord avec son temps n’est plus une option. Alors que le secteur bancaire a amorcé depuis longtemps déjà...

4 outils indispensables pour opérer la transformation digitale en assurance

C’est le tournant du siècle à ne pas manquer. La transformation digitale touche tout le monde, et force les entreprises de tous les secteurs à s’y conformer. Pourtant, il est parfois difficile de s’y retrouver. Entre les...

La DDA, contrainte réglementaire ou opportunité commerciale et stratégique ?

Gouvernance produit, et formalisation du Devoir de Conseil. Deux concepts centraux et intimement liés de la Directive Distribution d’Assurance (DDA) qui devraient constituer une mini révolution pour les acteurs de l’assu...

REJOIGNEZ LA DISCUSSION

Recevoir la newsletter